Stages et emplois

Contactez-nous

Téléphone
(514) 340-4730

Télécopieur
(514) 340-4030

Courriel
stages.emplois@polymtl.ca

Local
B-510, Pavillon Principal

Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi
8h30 à midi
13h00 à 16h00

Réseauter pour les introvertis | Networking for introverts

1er avril 2019

(English below) Réseauter est une des stratégies importantes à utiliser dans une démarche de recherche de stage ou d’emploi. Malgré cela, la perspective de parler à des recruteurs inconnus vous rebute? Vous n’êtes pas à l’aise avec le fait de vendre votre candidature, rencontrer le plus de gens possible ou faire la conversation ? Vous vous sentez épuisé après une soirée où vous avez rencontré de nouvelles personnes? Vous êtes possiblement un introverti!

Réseauter sert à établir des relations professionnelles dans le but de vous aider à obtenir l’emploi ou le stage désiré.

POURQUOI RÉSEAUTER?

Qu’il se fasse en ligne ou en personne, le réseautage est utile pour créer des liens avec des personnes clés qui pourraient éventuellement vous aider à obtenir un stage ou un emploi qui vous intéresse. Il sert aussi à obtenir des informations privilégiées : les entreprises existantes, leurs projets, leurs besoins, les tendances du marché, etc. Cela pourra orienter votre recherche de stage ou d’emploi et la mise en valeur de votre candidature.

COMMENT RÉSEAUTER QUAND ON EST INTROVERTI?

La plupart des conseils de réseautage ont été conçus par et pour des extravertis : foncer, résumer sa candidature de façon efficace et rapide, multiplier les rencontres avec aisance, être audacieux, etc. Il est donc normal qu’ils semblent inadéquats, irréalistes ou même inconcevables pour les introvertis. Ceux-ci, grâce à des qualités qui leur sont propres, réseautent autrement et tout aussi efficacement. Servez-vous de ces forces pour vous distinguer : le marché du travail a besoin de vous!

Préparez-vous et utilisez vos forces!

Les introvertis ont généralement une grande capacité d’analyse et un bon sens de l’observation. Avant d’assister à un événement (ex : Journées carrière, Vins et fromages, etc.), essayer de connaître quelles entreprises seront présentes. N’hésitez pas à visiter leur site Internet et à en apprendre plus sur leur réalité. Si vous savez quels recruteurs seront sur place, profitez-en pour aller voir leur profil LinkedIn! Qu’ont-ils fait, durant leur parcours professionnel, qui suscite votre intérêt? Analyser ensuite votre candidature. Qu’avez-vous de pertinent à offrir à ces entreprises ou ces recruteurs en termes de connaissances, compétences, qualités, etc.?

Les recruteurs seront présents à l’événement pour planifier la relève : ils poseront aux visiteurs des questions qu’un introverti pourrait juger personnelles ou délicates (ex : sur votre parcours, vos sources de motivation, champs d’intérêt, etc.). Celles-ci ont pourtant comme objectif de mieux vous connaître. De votre côté, réfléchissez à des questions dont les réponses vous seront utiles dans vos démarches de recherche de stage ou d’emploi. Quels sont les projets actuels? Quels sont les changements prévus dans les prochaines années (technologie, partenariat, expansion, etc.)? Qu’est-ce que les employés apprécient particulièrement dans l’entreprise? Votre nature introvertie implique peut-être que vous aimez avoir des conversations plus en profondeur et être attentif à votre interlocuteur. Bien dosées, ces forces peuvent vous amener à avoir des échanges de qualité et à vous distinguer de ceux qui cherchent à multiplier des contacts rapides dans des événements!

Votre tendance naturelle à réfléchir avant de parler pourrait aussi être un atout. En effet, même si les employeurs que vous ciblez sont occupés avec d’autres visiteurs, n’hésitez pas à observer le déroulement et tendre une oreille vers les échanges qui se déroulent autour de vous. Lorsque ce sera à votre tour de discuter avec les recruteurs, vous vous sentirez peut-être plus confortables et confiants. Si c’est la première fois que vous participez à ce type d’événement, cela peut déjà être suffisant!

Respectez votre rythme

Pour un introverti, il est tout à fait normal de ressentir une certaine fatigue lors d’un événement de réseautage. Être dans un milieu bruyant, écouter des discussions entrecoupées à droite et à gauche toute une soirée, c’est épuisant… Alors que c’est stimulant pour les extravertis! Respectez-vous : rester toute la soirée alors que vous n’avez plus de patience ni d’énergie ne vous sera pas profitable.  Vous pouvez arriver tôt, quand c’est plus tranquille : vous aurez du temps de qualité, en tête-à-tête, avec les recruteurs. Si vous avez eu quelques discussions intéressantes qui ont débouché sur la remise d’une carte d’affaires de quelques employeurs et que vous en avez assez, quittez l’événement. N’oubliez pas que dans une activité de réseautage, la qualité des rencontres est plus importante que la quantité.

Il est aussi important de faire des suivis avec les personnes rencontrées, idéalement dans les 48 heures suivant l’événement. N’oubliez pas de mentionner dans quel contexte vous vous êtes rencontrés et du sujet de discussion abordé (dernier projet en cours, nouveauté technologique, etc.). Si vous avez manqué de temps ou oublié un élément important durant votre première rencontre, vous pouvez en glisser un mot dans votre suivi, qu’il soit téléphonique, par courriel ou LinkedIn.

Si c’est un échec total?

Vous vous êtes présenté à l’événement, mais vous n’avez pas obtenu les résultats escomptés? Vous croyez que c’est un échec total et que vous ne devriez plus participer à ce genre de rencontre? Erreur! Faites plutôt appel à votre sens de l’analyse : que s’est-il passé exactement? Que pouvez-vous améliorer pour une prochaine fois? Peut-être que votre préparation n’était pas optimale? Peut-être que vos objectifs étaient trop ambitieux? Malgré les difficultés vécues, l’important est de continuer d’avancer à petits pas afin de faire fleurir votre réseau de contacts, si utile à votre vie professionnelle!

 

english version

NETWORKING FOR INTROVERTS

Networking is an important strategy for finding an internship or landing a job. But does the prospect of talking to recruiters make you cringe? Do you loathe having to “sell yourself” or strike up conversation with people you don’t know? Does an evening ofsocializing with new people leave you feeling exhausted? If so, you may very well be an introvert!

First things first: quiet people have a lot to offer and are just as valuable in the workplace as their extroverted counterparts. In fact, these two personality types can complement each other nicely. Since introverts account for 30% to 50% of the population in the West, here are a few tips for making the most of a networking event. Don’t let anything hold you back!

WHY NETWORK?

Whether it’s online or in person, networking is a good way to connect with people who could help you get that internship or job you’ve got your eye on. By talking to professionals who work in your field of interest, you can gain insights into different companies, the work they do, the type of skills they need, market trends and more. With this knowledge, you’ll get a better idea of where you’d like to apply and what information to include on your application.

HOW CAN INTROVERTS SUCCEED AT NETWORKING?

Most networking tips were developed by extroverts, for extroverts. They urge you to have a gogetter attitude, to succinctly summarize your strengths and skills, to connect with as many people as possible and to radiate confidence. For introverts, these suggestions range from challenging to downright impossible. But the good news is that introverts can be successful at networking if they use an approach that leverages their strengths. Rest assured that the labour force wants and needs people like you!

Use your natural skills to prepare in advance : Introverts tend to have good analytical and observational skills. Before going to an event (such as a career fair or wine-and-cheese reception), try to find out what companies will be there. Check out their websites and learn about what they do. If you know that specific recruiters will be there, take a minute to read their LinkedIn profiles. Are there any aspects of their career paths that you find interesting? Next, take a look at your resume. Do you have attributes, skills or experience that these companies or recruiters may be looking for?

Networking gives you the chance to connect with professionals who can help you land a job or internship. Recruiters come to these events looking for new talent. They often ask questions that introverts may consider personal or touchy (such as your past experience, biggest motivators, areas of interest, etc.). Keep in mind that they just want to get to know you better.

At the same time, prepare some questions of your own. What information do you need to help you find the right internship or job? For example, you could inquire about their current projects, the changes they expect in the coming years (technology, partnerships, expansions, etc.), or even what employees like most about working there. As an introvert, you may prefer engaging in longer conversations with fewer people. And you may also be a better listener. With the right balance, these qualities can lead to deeper connections and help you stand out from more fast-paced extroverts who focus on quantity over quality.

Your natural tendency to think before you speak could also be an asset. What if the employers you want to talk to are busy chatting with others? You can still approach them and listen in on what they are saying. Once it’s your turn to talk, you may feel more comfortable and confident. For first-time networkers, this may be more than enough!

Know your limits : Networking can be exhausting for introverts. Noisy environments and frequent short conversations can leave you feeling drained—even though the same experience fills extroverts with energy! It’s important to recognize that fatigue is normal and there’s no benefit to staying longer once you’re running low on enthusiasm.

You can stack the cards in your favour by getting to events earlier. A quieter environment can be more conducive to quality conversations with company representatives and recruiters. Once you’ve had a few interesting conversations and collected some business cards from employers, feel free to leave. When it comes to networking, quality is actually better than quantity, so there’s no point in spreading yourself too thin.

Another important aspect is following up with the people you meet. You can do this by phone, email or LinkedIn, but ideally it should be within 48 hours of the event. When doing so, remind them of where you met and what you talked about (e.g., a current project, new technology, etc.). You can also pose any questions you didn’t get the chance to ask at the event.

What if I don’t make any great connections? It can happen to anyone: you go to an event but don’t hit it off with any of the people you meet. Should one unsuccessful networking event stop you from trying again in the future? Definitely not! Instead, put your analytical skills to use and reflect on what happened. What could you do better next time? Are there any aspects that you should spend more time preparing for? Or did you just set your expectations too high? The best way to grow your network is to keep taking baby steps. Don’t give up and eventually you’ll hit on the right contacts to help you get your career on track!

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Cain, S. (2013). La force des discrets. Paris: Lattès.
Zach, D. (2010). Réseauter quand on déteste réseauter. Montréal : Les Éditions Transcontinental.

Sujet(s) : Réseautage, Marché du travail/tendances, Entrevue, Recherche d'emploi/stage, Conseils-carrière 
Cycle(s) d'études : Baccalauréat, Cycles supérieurs

Tous les articles de l'infolettre