Stages et emplois

Contactez-nous

Téléphone
(514) 340-4730

Télécopieur
(514) 340-4030

Courriel
stages.emplois@polymtl.ca

Local
B-510, Pavillon Principal

Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi
8h30 à midi
13h00 à 16h00

L'Info Carrières | Le guide vers votre stage et votre emploi | 8 novembre 2021

8 novembre 2021

(English below)

4 moyens pour bien vous préparer à votre entrevue d’embauche

Qu’elle soit réalisée dans le cadre d’une recherche de stage ou d’emploi, l’entrevue est un moment clé de votre parcours professionnel où la qualité de votre préparation fera toute la différence. Qu’elle se déroule en personne, par téléphone ou en virtuel, plusieurs moyens existent pour favoriser une bonne performance de votre part! 

1.Savoir pourquoi vous êtes là

Même si faire un stage est obligatoire dans le cadre de votre programme, clarifiez les raisons qui vous amènent à postuler pour une offre précise: est-ce pour accomplir des tâches spécifiques? Pour explorer un domaine particulier? Contribuer et apprendre dans le cadre d’un projet défini? Vous pourrez faire part de votre réflexion à l’employeur quand il vous posera la fameuse question: quel est votre intérêt pour le présent poste? Cela sera rassurant pour lui, car il saura que vous avez réfléchi et que votre intérêt est authentique. Le risque que l’employeur se trompe de recrue diminue du même coup!

2.Se renseigner sur l’entreprise

Bien connaître l’entreprise au sein de laquelle vous postulez vous démarquera avantageusement des autres candidates et candidats, puisqu’il s’agit d’une façon concrète de démontrer à l’employeur votre intérêt et votre motivation. Servez-vous de la mission de l’entreprise, de ses valeurs, de ses partenaires et de ses projets pour faire des liens avec votre profil et démontrer vos intérêts et vos aspirations.

3.Réviser la description du poste et votre CV

Relisez attentivement la description du poste. Gardez en mémoire les qualifications exigées et nommez explicitement celles que vous possédez au cours de l'entrevue. Révisez également votre CV. Chaque élément qui s’y trouve peut faire l’objet d’une question de la part de l’employeur.

4.S'exercer à parler de soi

Même si vous croyez qu’un poste est fait sur mesure pour vous, il faut être capable de le démontrer à l’employeur!

  • Communiquez les éléments pertinents de votre candidature qui sont en lien avec le poste: qualités, compétences, expérience et intérêt!
  • Employez des termes utilisés par l’entreprise dont vous avez pris connaissance dans l’offre et sur le site de l’entreprise. Vous parlerez un langage commun et peut-être vous comprendrez-vous encore mieux!
  • Pratiquez votre discours, il gagnera en clarté et en structure. Que vous soyez introverti ou extraverti, demandez à quelqu’un en qui vous avez confiance ou faites-le devant votre miroir!

À noter! Vous aimeriez développer votre aisance en entrevue? Planifiez une simulation avec une personne conseillère de notre équipe! (Rendez-vous sur Moodle et cliquez sur le cours Rendez-vous express, conseils stages et emplois pour réserver votre plage horaire).

 

ON RÉPOND À VOS QUESTIONS SUR la négociation salariale!

Vous aurez probablement à négocier un contrat de travail durant votre carrière. Sauriez-vous comment faire et sur quels éléments décisifs porter une attention particulière?

Ne manquez pas notre café-conseil virtuel à ce sujet! Dans une atmosphère décontractée, venez rencontrer des conseillères ou conseillers du Service des stages et emplois (SSE), qui se baseront sur VOS questions pour vous informer le mieux possible et vous préparer à cet aspect incontournable du processus d'embauche.

Quand: Jeudi 11 novembre, de 12h à 13h

Où: Webex (Mot de passe pour accéder à la salle, si nécessaire: Salaire)

Déroulement:

Le lien d'inscription contient un aide-mémoire sur le contrat de travail, à lire avant la rencontre et qui pourra répondre à plusieurs de vos questions. Nous vous invitons à noter vos questions restantes en vue de la rencontre.

Nous vous rappelons que l’inscription est recommandée, puisqu’elle nous permet de vous joindre en cas d'imprévu.


⇒ JE M'INSCRIS!

 

 

L'entrevue terrain: Révéler autrement le talent des recrues

Rémi Larouche, ingénieur mécanique et coordonnateur au ministère des Transports du Québec (MTQ), apprécie l’exercice de l’entretien d’embauche. Et il est reconnu pour sa façon particulière de le mener.Rémi Larouche, ing.

Exit le décor de la salle de conférence formelle, c’est directement sur le chantier que M. Larouche, diplômé en 2013 de Polytechnique, entraîne les candidats et les candidates qui convoitent un stage ou un emploi au MTQ.

«J’ai toujours préféré le terrain plutôt que le bureau pour réaliser les entrevues, parce qu’il n’y a rien comme avoir les deux pieds dans l’action pour observer les réactions des stagiaires devant l’imprévu. Et l’imprévu fait partie prenante des mandats de génie.»

Lorsqu’on demande à M. Larouche s’il est en quête d’une réaction particulière de la part de la personne interviewée, la réponse fuse sans attendre:

«La personne doit être capable de répondre "Je ne sais pas".»

Écartés donc, les candidats et les candidates qui patinent pour tenter à tout prix une réponse. Pour M. Larouche, il s’agit là d’une question d’intégrité:

«Je souhaite que les stagiaires soient capables de tracer la ligne entre ce qu’ils ou qu’elles savent et ne savent pas.»

En plus de contribuer à révéler les personnalités plus introverties, parfois moins habiles en situation classique d’entretien, l’entrevue terrain pointe d’autres traits de personnalité:

«Tout le monde a ses limites et le fait d’entendre Je ne sais pas, ça me montre qu’une fois engagée, la personne sera plus encline à chercher la réponse.»

Selon M. Larouche, cette qualité a son importance au sein de la profession:

«Les problèmes faciles, on n’a pas nécessairement besoin d’une personne diplômée en génie pour régler ça. Ce sont les problèmes plus complexes qui requièrent qu’on fasse appel aux ingénieurs et ingénieures.»

Un entretien bien structuré

Question de faire baisser le stress, le déroulement de l’entretien se doit d’être bien structuré.

«Effectivement, ce type d’entretien déstabilise les jeunes, reconnait Rémi Larouche. C’est pourquoi j’annonce à l’avance que l’entrevue durera 45 minutes et qu’elle se déroulera sur le terrain. À la fin de la tournée du chantier, je demande de rédiger un résumé de ce qui a été vu et retenu en lien avec les structures visitées. Ensuite, on lit ensemble le résumé et on discute d’une problématique donnée. Au fil de la discussion et dans le respect des critères d’évaluation, je mesure la capacité à analyser la situation. Je trouve toujours intéressant de lire ces rapports qui révèlent l’esprit de synthèse, ce que la personne a retenu, si elle maîtrise les termes et les concepts. Bref, cet exercice me donne accès à la façon dont les recrues potentielles voient le monde qui les entoure.»

Un penchant pour les stagiaires de Polytechnique, l’alma mater

Sa rigueur, M. Larouche la doit au cumul de ses expériences passées.

«Avant Polytechnique, j’étais entrepreneur dans le domaine de la construction. J’ai continué à gérer mon entreprise durant mes études à Poly. Les débuts et les fins de sessions coïncidaient avec la recherche de contrats ou la fin des travaux sur mes chantiers. Disons que j’ai appris rapidement à développer mon sens de l’organisation.»

Et pourquoi avoir choisi d’étudier en génie à Polytechnique?

«J’ai fait une année à l’École Polytechnique de Lausanne (EPFL) en Suisse. À mon retour au Québec, j’ai souhaité poursuivre dans une école de même envergure et le choix de Polytechnique s’est imposé.»

Selon M. Larouche, la simplicité du processus de recrutement à Polytechnique favorise aussi l’embauche de stagiaires, conformément au cadre règlementaire de la fonction publique:

«J’engage deux stagiaires en génie mécanique par année, pour une durée de huit mois, à l’hiver et à l’été. J’ai un penchant pour les stagiaires de Poly, non seulement parce que c’est mon alma mater, mais aussi parce que le système d’affichage de Poly est simple et efficace. Une fois l’offre de stage affichée sur le portail carrières de la fonction publique et publiée par Poly sur son site, je reçois directement dans ma boîte courriel les informations en lien avec les profils qui m’intéressent: CV, relevé de notes et références. Je sélectionne les personnes que je souhaite voir en entrevue et le Service des stages et emplois se charge de contacter les candidates et les candidats retenus.»

Le travail des stagiaires: un apport d’importance

Pour M. Larouche, la valorisation du personnel est importante:

«Je coordonne une équipe de 15 personnes et je me dois de les valoriser en trouvant leurs forces.»

En tant que superviseur de stages, M. Larouche doit aussi trouver l’équilibre entre ses besoins d’employeur et les capacités de ses stagiaires:

«Je me souviens d’un stagiaire qui était aussi un athlète des Carabins. Je lui confiais des tâches de niveau "navette spatiale" et il était capable, par exemple, de modéliser des performances de désenfumage dans le tunnel Ville-Marie. Nous avons mesuré si, en cas d’incendie dans le tunnel, le système d’évacuation de la fumée demeurait performant, avec l’hypothèse d’un ventilateur en moins.»

Autre exemple des performances d’une stagiaire à l’œuvre en contexte d’exploitation du tunnel Ville-Marie:

«Sur une station de pompage, une stagiaire a développé un calculateur permettant d’obtenir le rendement de la pompe afin de connaître si son état se dégradait. Le défi est grand lorsqu’on continue à exploiter une infrastructure en même temps qu’on travaille à sa réfection. Le travail des stagiaires s’est avéré ici précieux pour garantir le maintien de la sécurité des automobilistes.»

***

 

ENGLISH VERSION

 

4 tips on how to prep for a job interview

The interview is a key moment in the job/internship application process, and a little advance preparation can go a long way in helping you succeed. Whether you'll be meeting with the employer in person, over the phone or online, there are a few things you can do to put your best foot forward. 

1.Know why you're there

Prepare a clear explanation of why you're applying for this particular position. Is it because you're hoping to perform certain tasks? Do you want to explore a particular field? Are you looking to contribute to a specific project? If you've given the matter some thought, you'll know what to say when the employer asks the classic question: "Why are you interested in this position?" Having a good answer will reassure the employer that you've carefully considered your options and are genuinely interested in the job. From their perspective, asking this question reduces their risk of choosing the wrong candidate!

2.Research the company

Having a good understanding of the company will help you stand out from the other candidates because it shows the employer that you're interested and motivated. Be sure to read the company's mission and values, learn about their partners and projects, and then think about how this information relates to your profile, interests and aspirations.

3.Review the job description and your resumé

Re-read the job description carefully. Memorize some of the required qualifications and make a point of mentioning the ones you have during the interview. Also remember to review your resumé—the employer could ask you about any one of the items you listed on it.

4.Practice talking about yourself

A position may be perfect for you, but you need to be able to tell the employer why!

  • Explain which of your qualifications are applicable to the position, including your qualities, skills, past experience and personal interests!
  • Use the same terms included in the job posting and the company's website. By speaking their language, you'll create a better connection.
  • Practice what you plan on saying. With repetition, your message will become clearer and more structured. This is important, regardless of whether you're an introvert or an extrovert. Ask someone you trust to help you rehearse or do it in front of the mirror!

We're here to help! Need to work on your interview skills? Book a test run with one of our student advisors! (Go to Moodle and click on the course called Rendez-vous express, conseils stages et emplois* to reserve a session).

*Information in French only, but feel free to book a meeting on this website. Our career counsellors are fluent both in French and in English.

 

Show ME THE MONEY! A WORKSHOP ON SALARY NEGOCIATIONS

Most people will have to negotiate the terms of a job contract at some point in their careers. But what aspects are negotiable? And how do you go about it tactfully?

Don't miss our Career Webcafé on the topic! It's a chance to meet an advisor from the Jobs & Internships Service in a relaxed and friendly atmosphere. They’ll provide answers to YOUR questions on how to prepare for this important step in the application process.

When: Thursday November 18, 12 p.m. to 1 p.m.

Where: Webex (Password if needed: Salary)

Procedure:

The registration form contains a link to a checklist on salary negotiation (PDF in French only). Check it out before the meeting if you can. You might find the answers to some of your questions! If you have other questions, write them down so that you'll have them on hand at the meeting.

Registration is highly recommended so we can contact you in case of last minute change.


⇒ SIGN ME UP!

 

 

Field interviews: a different way to assess candidates

Meet Rémi Larouche, a mechanical engineer who works for Quebec's Ministry of Transport (MTQ) and someone who actually enjoys job interviews. Not only that, but he's known for his special way of conducting them.Rémi Larouche, ing.

Bypass the formal conference room and head straight to the construction site. That's where Mr. Larouche, a 2013 Polytechnique graduate, assesses candidates looking to land an internship or job at the MTQ.

"I've always preferred conducting interviews in the field rather than in the office. There's nothing like being right in the thick of things to see how interns respond to the unexpected—which is important because things rarely go exactly as planned during engineering projects."

When asked if he's looking for a specific response from interviewees, Larouche's is quick to answer:

"They need to be able to say 'I don't know'." 

He immediately eliminates candidates who grasp at straws trying to come up with an answer about something they aren't sure about. In Mr. Larouche's view, it boils down to having integrity.

"I want trainees to be able to distinguish between what they know and what they don't know."

Field interviews can give recruiters the chance to see what introverts have to offer since conventional interviews don't always give them the chance to shine. They can also reveal some of the applicant's other personality traits.

"Everyone has their limits. If a candidate is willing to admit they don't know something, they'll be more likely to seek the answer once they're on the job." 

Mr. Larouche believes this is an essential quality for people working in the profession. 

"You don't need an engineering degree to fix easy problems. Engineers are needed to tackle more complex problems."

A well-structured interview

To reduce stress, interviews should be well structured.

"There's no doubt that this type of interview throws people off," admits Rémi Larouche. "That's why I let them know in advance that the interview will last 45 minutes and it will take place on a job site. At the end of the tour around the site, I ask applicants to write a summary of what they saw and learned about the structures we viewed. Then we read the text together and discuss a specific problem. This gives me insights about their analytical skills and how well they meet the assessment criteria. I always find it interesting to read the reports. They show the individuals' recall and ability to summarize, and allow me to see whether or not they have a strong grasp of the terms and concepts. In short, the exercise gives me a sense of how potential recruits see the world around them."

Internships often go to students from Polytechnique Montréal, his alma mater

Years of experience taught Mr. Larouche the value of being thorough.

"Before attending Polytechnique, I was a construction contractor. I continued to run my business while studying at Poly. The beginning of each session seemed to coincide with me looking for contracts, and by the end of the session I'd be trying to wrap up jobs on worksites. Let's just say that I was forced to develop my organizational skills pretty quickly." 

And why did you choose to study engineering at Polytechnique?

"I did a year at the École Polytechnique de Lausanne in Switzerland. When I returned to Quebec, I wanted to continue studying in a similar type of institution, so Polytechnique was the obvious choice."  

Another reason Mr. Larouche often recruits interns from Polytechnique is because the university has a simple recruitment process that meets the government's regulatory requirements.

"I hire two mechanical engineering interns per year, for an eight-month period, in winter and in summer. These interns are often from Polytechnique—not just because it's my alma mater, but also because Poly's job posting system is simple and efficient. Once the internship offer goes up on the government job site and is posted to the Polytechnique site, I get candidate information sent directly to my email inbox, including their resumés, transcripts and references. I shortlist the ones I want to interview and then Polytechnique's Internships and Jobs team contacts the candidates." 

Interns do important work

For Mr. Larouche, it's important to give workers a chance to shine.

"I coordinate a team of 15 people and it's my duty to give them the chance to capitalize on their strengths."

As an internship supervisor, he's also tasked with balancing the employer's needs and the abilities of his interns.

"I once had an intern—a guy who also happened to be a Carabins athlete— who was capable of what I called 'space shuttle-calibre' tasks. He could do things like model the performance of a smoke evacuation system in the Ville-Marie Tunnel. With his help, we measured whether the system would still be effective if one fan stopped working and there was a fire in the tunnel."

Another intern also contributed to the Ville-Marie Tunnel, but this time to its operations.

"An intern working on one of the pumping stations created a calculator to determine if the pump performance was deteriorating. It's quite challenging to rehabilitate infrastructure that's still operational. In both of these cases, the interns provided invaluable assistance in keeping the facility safe for motorists."

***

 

 

Sujet(s) : Conseils-carrière, Entrevue, Marché du travail/tendances, Témoignages
Cycle(s) d'études : Cycles supérieurs
 

Tous les articles de l'infolettre