Stages et emplois

Contactez-nous

Téléphone
(514) 340-4730

Télécopieur
(514) 340-4030

Courriel
stages.emplois@polymtl.ca

Local
B-510, Pavillon Principal

Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi
8h30 à midi
13h00 à 16h00

L'Info Carrières | Le guide vers votre stage et votre emploi | 15 novembre 2021

15 novembre 2021 | Mise à jour: 7 décembre 2021

5 gestes à poser dès maintenant pour votre future carrière

Pourquoi faut-il s’intéresser à sa carrière dès maintenant? Parce qu’une carrière se réfléchit et se prépare! En vous y intéressant tôt, vous maximisez les chances qu’elle se concrétise telle que vous le souhaitez.

D’entendre le seul mot «carrière» vous intimide et vous stresse? Vous doutez de la pertinence d’utiliser ce terme alors que vous êtes encore aux études? Le mot «carrière» vous fait penser à une montagne à escalader?

Il faut savoir qu’une carrière se construit petit à petit par de brèves actions de votre part. Effectuées dès maintenant, elles définiront la personne professionnelle que vous serez.

Voici 5 gestes à poser dès maintenant et qui vous mèneront pas à pas en direction de votre carrière:

  • Identifiez les entreprises qui œuvrent dans votre domaine et soyez à l’affût des nouvelles les concernant;
  • Concevez votre profil LinkedIn afin de, peu à peu, bâtir votre réseau et recueillir de l’information pertinente sur les types de postes existants;
  • Consultez La Ruche pour connaître les anciennes offres d’emplois ou de stages affichées (mandat historique);
  • Identifiez des personnes professionnelles de votre domaine avec qui vous pourriez éventuellement entrer en contact, et ce, afin de mieux comprendre leurs tâches et responsabilités;
  • Saisissez les occasions de développer vos compétences techniques et habiletés relationnelles ("soft skills") en vous impliquant dans des sociétés techniques, des comités étudiants et autres.

Même si la réussite de vos cours vous préoccupe et que votre horaire est chargé, investissez quelques minutes par semaine dans la préparation de votre carrière afin d’obtenir des retombées positives lors de la recherche de votre premier stage, de votre premier emploi et des suivants!

 

Stage entrepreneurial: Lier sa passion à sa carrière

«C’EST INCROYABLE D’AVOIR EU L’OPPORTUNITÉ DE BÂTIR MON JOB DE RÊVE AUTOUR DE MA PASSION. »

Faire de sa passion sa carrière de rêve, c’est ce qu’a créé William Larivière grâce à son projet de stage entrepreneurial.

C’est en réalisant un stage entrepreneurial que William Larivière, étudiant en 4e année en génie industriel, a fondé son entreprise Glov.ca, consacrée à la production de vélos sur mesure:

«Le point de départ de mon entreprise, c’est mon stage crédité en entrepreneuriat technologique. Ç’a été pour moi un déclic, une superbe opportunité de mieux me connaître et de savoir que j’allais explorer l’entreprenariat une fois gradué de Poly.»

Passionné de vélo, William n’avait jamais rêvé de devenir entrepreneur jusqu’à l’été 2020, période où il a commencé à construire des vélos dans son garage, pour ensuite les revendre à des amis.

«C’est le jour où un étranger, qui m’a vu avec un de mes vélos et m’a arrêté dans la rue pour me passer une commande, que l’idée de développer une offre à plus grande échelle m’est venue.»

UN CONCEPT NOVATEUR

C’est à cette période que William entre en contact avec Christine Bordeleau, coordonnatrice au développement des affaires au Service des stages et emplois de Polytechnique. Elle flaire le potentiel du concept et encourage William à transformer son ambition en un projet de stage entrepreneurial. L’idée a eu du succès, puisqu’elle lui a procuré une première place au Demo Day, organisé par le Bureau de soutien en entrepreneuriat pour la meilleure présentation d’un projet en entrepreneuriat technologique, en plus d’une bourse Parcours ValiD, mettant à sa disposition les fonds et l’accompagnement nécessaires, qui lui ont permis de cesser la production artisanale pour se consacrer au développement d’un plan d’affaires.

«Mon plan d’affaires s’est raffiné pour évoluer vers la fabrication de vélos sur mesure, axée sur l’accessibilité logistique et financière. Toutes les étapes, de la prise de mesures à la vente, se réalisent en ligne, grâce entre autres à un algorithme utilisant l’intelligence artificielle qui permet de développer un cadre adapté à la morphologie de la personne utilisatrice.»

UN CONSEIL : OSER!

«Mon conseil le plus important, c’est de ne pas douter de la valeur de son projet et d’oser. Je ne croyais pas initialement que mon idée pouvait être assez techno pour en faire un stage crédité, mais la voie entrepreneuriale m’a permis d’intégrer concrètement mon projet à même mes cours, pour acquérir les apprentissages nécessaires à sa mise sur pied. C’est de cette façon que j’ai réalisé dans un cours une veille technologique qui m’a permis de développer l’impression 3D de métal par fabrication additive; que j’ai pu appliquer l’intelligence artificielle au dimensionnement des cadres de vélos; en plus de développer un algorithme pour déterminer la géométrie de ces cadres.»

LA FIERTÉ DE RÉALISER SES RÊVES

«Ce dont je suis le plus fier, c’est d’avoir trouvé une manière de joindre ma passion du vélo à mes études et d’y lier ma carrière future. Je manquais un peu de confiance avec mon projet de vélo développé dans mon garage, mais ma participation à ce stage entrepreneurial a été la bougie d’allumage. Nombreuses sont les personnes qui voient maintenant l’opportunité de mon produit et me soutiennent, et ça, c’est extrêmement motivant et encourageant pour mon avenir et la croissance de mon entreprise.»

LE PARCOURS DE WILLIAM VOUS INSPIRE?

 

Des témoignages de stages inspirants!

Dans le Grand-Nord, en télétravail, dans un laboratoire ou encore à bord d’une chaloupe, les témoignages du concours Stagiaires en action 2021 font voyager!

Après avoir découvert les témoignages photos et textes gagnants, suivez en photos et en mots les témoignages des autres stagiaires ayant participé au concours et laissez-vous inspirer, au fil des parutions de l’Info Carrières, par leur enthousiasme et leur savoir-faire.

Catégorie «Témoignage photo» - Jeanne Marchand

  • Programme d’études: Génie chimique
  • Entreprise: Mine Canadian Malartic

Témoignage photo:


Texte explicatif:

«Cette photo me montre en train d’effectuer l’échantillonnage d’un épaississeur. Les épaississeurs sont d’énormes "piscines olympiques" qui servent à faire décanter un mélange solide-liquide. Cet échantillon servira à déterminer la teneur en or de l’eau de cet épaississeur. J’étudie présentement en génie chimique et je réalise mon stage en métallurgie à la mine Canadian Malartic, une mine d’or à ciel ouvert en Abitibi-Témiscamingue. Cette photo capture bien la beauté de cette eau turquoise, réutilisée à d’autres fins dans l’usine, dans le but de limiter la consommation d’eau fraîche par souci environnemental.»

 

Catégorie «Témoignage écrit» - Adrien Nobilet

  • Programme d’études: Génie mécanique
  • Entreprise: Saint-Gobain Performance Plastics (France)

Témoignage écrit:

«À Saint-Gobain Performances Plastics, en France, nous produisons des pièces en Polymères (silicones, caoutchoucs, plastiques) par extrusion ou moulage pour répondre à des besoins dans les secteurs de la santé et du nucléaire.

En tant que stagiaire Ingénieur Manufacturing, j’ai eu la chance de m’occuper de la préparation de l’installation et la mise en route de deux nouvelles lignes de production de tubes simples et de tubes tressés recouverts (matériau composite) en silicone platine utilisés chez les clients pour la fabrication de vaccins ou de médicaments. Ces types de produits nécessitent de travailler dans des salles blanches ISO7 et avec des machines en inox.

La phase d’installation en cours correspond aux tests d’acceptation sur site (voir les images): au cours de cette dernière, nous vérifions la conformité des équipements reçus par rapport au cahier des charges, fournis au fournisseur. Avant de sortir les premiers mètres de tubes vulcanisés de l’extrudeuse, il a fallu vérifier les niveaux d’huile et de glycol, nettoyer à l’alcool le fourreau, monter puis centrer les outils (vis, filière, poinçon, C-clamp, filtre, tête d’équerre, ogive) et insérer les plaques de mélanges en silicone. On veille par la suite à ce qu’il n’y ait pas de rayures et de bulles. À cette occasion j’ai dû former le personnel de production au montage et à l’utilisation d’une tresseuse 48 fuseaux, puis les sensibiliser aux paramètres critiques comme l’angle ainsi que le point de tressage, le déplacement des canettes ou, encore, la tension des fils afin d’obtenir un bon tressage du tube.

Le monde des matériaux polymères est encore méconnu, mais plein de potentiel. Je remercie Saint-Gobain de m’avoir donné l’opportunité de vivre cette expérience enrichissante. Fier de représenter Polytechnique Montréal dans une telle entreprise et dans de tels projets.»

 

 

 

Sujet(s) : Conseils-carrière, Marché du travail/tendances, Entrepreneuriat, Témoignages
Cycle(s) d'études : Baccalauréat
 

Tous les articles de l'infolettre